30/08/2005

Mon maître et Guru

illustration de Germaine : www.aveclesoreilles.net

 Mon maître et Guru équestre Abou Al Arith  ,talentueux dresseur de chevaux , m’enseigne aussi l’art d’utiliser cette science non seulement sur nos amis a 4 pattes mais aussi sur mes semblables .

Ce qui rend tout cela beaucoup plus existent qu’une instruction marginal pur et dure .

Le principe est assez simple , basé sur l’observation du comportement des individus au ceins d’un troupeau

Ca tombe bien les kuwaitiens et kuwaitiennes ne se déplacent qu’en troupeau

 

Je sais c’est nettement moins glamour que Robert Raidford qui chuchote aux oreilles des chevaux ! mais tellement plus efficace et rigolo … certainement moins gracieux je vous l’accorde

Ainsi vous repérez très vite quelle femelle dirige la harde sauvage de donzelles , dans les shoping maul , par un subtil jeu de jambe ,des  mouvement d’oreilles (si par chance elle ne porte pas de higab ce qui est peut probable ) en revanche les balancement ostentatoires  de la croupe révèlent les véritables raisons de cette migration quotidienne en parallèle avec celle des mâles , jamais très loin ,un œil sur le bétail l’autre sur le Nokia .

 

L’un des exercice , et non des moindre ,consiste a rester de marbre devant un animal qui se lance lui et ses 300 kl de muscles ,….sur vous …. , juste comme ça pour rigoler, pour ricaner quand vous vous faite pipi dessus, pour comparer sa paire de roubignole avec la votre .

 

Je me baladais dans un supermarché ( vous allez croire que ce sont la mes seules distractions ) quand je vis tout au bout du raillons surgeler ,et Dieux sais si il est long ! un sale mômes d’environ 7 ans , atteler a un mini caddy rempli de cochonneries astucieusement laissez a la porte de tout ce qui mesure moins d’1.30 m avec un QI de pintade (vous allez croire que je n’aime pas les enfants … ?!) bon .

Ce petit salopard fonçais de toute ces forces ,chariot en tête , sur tout expat qui avaient le malheur de croiser son champ de vision , le tout sous la total négligence disciplinaire de sa garce de mère plutôt fière que son rejeton est tant de POUVOIR sur le commun des mortel ,plus préoccupe a préserver ses tibias qu’a donner des leçons de civisme a ce petit terroriste en herbe

J’attendais le moment propice ou je rentrerais en contacte visuel avec celui qui allait confirmer les enseignements de mon maître .

Je laissai venir a moi le bolide sans la moindre intention de bouger d’un chouilla .

Si un étalon arabe en plein galop s’arrête en une seconde a 4 cm de mes orteils, ce n’est pas un petit morveux qui va m’impressionner avec sa cargaison de chips.

Ce que j’avais prévus arriva ,

Au dernier mètre sentant l’accident imminent avec son cortège d’humiliations, le gamin détourna sont attelage dans une panique terrible, pour me contourner se prenant en pleine face le rayon frigot  , son caddy dans l’estomac , et une grosse honte en pourboire .

Madame Mère accourue rouge de colère, non pas pcque son rejeton emmerdait son monde depuis ¾ h mais parce qu’il était intolérable de subir une tel humiliation en public . elle lui colla une claque magistral qui résonne encore dans mon souvenir .

Je n’ai pas put m’empêcher d’arborer le sourire de la victoire , la satisfaction du vainqueur .

Morale de cette histoire, parfois il vaut mieux être la statue que le pigeon .



14:35 Écrit par carpet airways | Lien permanent | Commentaires (18) |  Facebook |

Commentaires

Yaourt partout! Chère Zelda,
Le rayon yaourts et fromages frais pour la collision eut été plus amusant...
Essaie de l'attirer dans ce guet-apens la prochaine fois: la Maman ne devra même pas intervenir directement elle-même par la suite!
Amitiés.
P.S. Ce que tu m'as appris (sur mon blog) me tracasse vraiment: qui a intérêt à faire croire ça... J'essaie toujours de trouver des causes aux désinformations... (Surtout que je le croyais depuis des années et que tu es la première personne à me contredire sur le sujet...)

Écrit par : Armand | 30/08/2005

Armand la religion Armand la religion quand elle se transforme en traditions tribale .... et ceux qui metent les gent a genoux , pas ceux qui s'agenouillent .

Écrit par : zelda | 30/08/2005

T'as toujours des aventures... au supermarché.J'ai encore tes premières lettres... au rayon fruits et légumes. Caramba!

Écrit par : t2 | 31/08/2005

Petites idées, petits mensonges... Chère Zelda,
Tu dois avoir raison (car je n'ai rien d'autre à proposer) mais c'est si mesquin, des gens comme toi voient la réalité sans même la chercher: ça me donne un sentiment de malaise...
Aujourd'hui, je parle des manipulateurs chez moi, mais là, il y a des buts économiques bien concrets...
Amitiés.

Écrit par : Armand | 31/08/2005

excellentissime mieux vaut être la statue que le pigeon, j'adore absolument. tu as un sacré talent, ma Zelda!

Écrit par : fun | 31/08/2005

A mourir de rire ... Tu es douée , je te l'ai déjà dit , et je le répète....
Ah et pour le large bec , je suis bien contente et toi tu dois jubiler j'imagine !

Écrit par : féescarille | 31/08/2005

ma fun pas autent que toi !!!

Écrit par : zelda | 31/08/2005

fee j'aime ta perspicacitee . comment as tu devine que j'ai ete payer ??? tous vous m'eppatez !
merci pour ton super gentil compliment ,,, j'ai tellement honte de mes fautes de grammaire et du reste .,..

Écrit par : zelda | 31/08/2005

demasquée! apres une lecture attentive de ce blog et en relevant nombre d'allussions negatives envers Nokia, j'en déduis aisement que sous le couvert d'un blog corrosif se cache en fait une employée d' Ericsson. Ce lent travail de sappe est commercialement malhonnete et je m'insurge vigoureusement.
Démasquée vous êtes! (merde voila que je commence a parler comme Yoda)

Votre néamoins dévoué et désormais assidu lecteur, l' homme des vestiaires hommes

Écrit par : Barbatruc | 31/08/2005

En tout cas... Les textes de la statue ne laissent pas de marbre :)))
A bientôt.

Écrit par : Ubu | 01/09/2005

barabakolmes cher ami .. votre deduction est mafoie pertinente ... mais ce n'est pas parcequ'on shoot Mac do qu'on bosse chez burger king ...
merci d'avoir parcouru mon blog , j'ai par moi meme parcouru le votre avec beaucoup de plaisirs , vicieux de rentrer dans le vertiaire des zommes

Écrit par : zelda | 01/09/2005

ubu bonjours ubu bientot fini les grande vacnaces ...
je vais finir par n'ecrir que la fin des textes puiceque ya que ca que les lecteurs retiennent , he he ... :-)

Écrit par : zelda | 01/09/2005

Fautes d'ortographes ou de grammaire ... On s'en fiche NOUS ! Tiens le toi pour dit , une bonne fois pour toutes , sinon il n'y aurait pas autant de monde sur cette page , non ?
Tu nous fais rire , c'est drôle et passionnant , c'est tout ce qui compte !! :-)

Écrit par : féescarille | 01/09/2005

et j'oubliais ... TRES bien écrit !

Écrit par : féescarille | 01/09/2005

chere feescadrille J'abonde totalement avec vous ( et dieu seul sais comme j'aime a bonder pres d'une jolie femme). j'ai remarqué aussi ces quelques menues fautes d'orthographe...
Apres une rapide recherche sur google, j'ai decouvert que Zelda etait en fait la fille de Maurice Grevisse.
Fichtre me direz vous!


Comment alors cela se peut-il de ne pas maitriser parfaitement a l'instar de son glorieux Pere la langue de Jean Schulteiss ?

Et bien nous devons pour cela nous rememorez la jeunesse de Zelda Grevisse.

Une fille gentille et serviable qui dans l'insouciance de son fol printemps de vie, revenait du jardin , ses freles bras chargés d'un bouquet de fleurs des champs et arborant entre ses nattes un large sourire.
Ces fleurs etaient pour Maurice, ce pere qu'elle cherissait entre tous.
Celui qui de la puissante lumiere de son esprit illuminait les visages blafards des ecoliers qui se demandent toujours si il faut un ou deux "s" a "Sucer".
Celui qui a force de travail avait codifier le francais et le distilait a coups de dictees audacieuses , livrant le Beau Savoir aux masses.

Zelda donc, s'avanca dans la piece, celle-ci sentait encore le vieux papier melé au savoir.
Son pere comme chaque apres midi , etait penché sur son secretaire (perso je reve aussi de me pencher sur une secretaire mais bon je m'egare).

Son front besogneux etait a moitié baigné de la lueur de sa lampe qui brillait , la lumiere du dehors etant contenue par d'epais rideaux de velours rouge.( Maurice se coupait ainsi du dehors quand il se plongeait en lui)

Zelda ne voulant le derangé , s'avanca a pas de chat ( ces meme pas de chat qui des années plus tard lui permirent d'evoluer sensuellement sur les dunes de la pininsule arabique ). Doucement elle s'approchait persuadee que cet homme heroique sentirait l' efluve suave de ces fleurs d'avril, et, souriant se retournerait pour la gratifier d'un chaste baiser sur ce front juvenile et innocent.

Plongé dans son savoir maurice n'entendit pas Zelda, celle ci decida donc a avancer de quelques pas encore , voulant ainsi prevenir celui qui d'ici peu (elle le savait ), entendrait le coeur de sa fille battre de cet amour inquantifiable.
Mais rien ce jour la ne semblait pouvoir extraire Maurice de son oeuvre .

Un detail neamoins troubla la jeune enfant :
Maurice ne semblait pas ecrire sur son celebre carnet en croute de vachette (eux deux etaient inseparable et ensemble ils furent compagnon dans la decouverte des regles qui regissent l’emploi du subjonctif imparfait, mode et temps chiant s’il en est)
Carnet elime que tant de fois elle serait contre son cœur des que son pere quittait son bureau
Non il semblait ecrire oui, mais sur une sorte de large carton colorié.

Soudain quand son regard depassa enfin la colline formee par l’epaule paternelle, son sang se glaca net et sa vie bascula.

Maurice n’œuvrait pas a ce moment la à la promotion de notre belle langue mais remplissait les phylactères du dernier album de Bob et Bobette : le testicule twistant (elle apprit plus tard que son pere avait rencontré Willy Vandersteen 15 ans plus tot dans un sauna gay de Damas " l' Assad Ô mie" ) .

A daté de ce jour , Zelda devenue adulte en quelques fraction de seconde, jura par degout et pour meurtrir son pere desormais haïs de ne plus jamais ecrire sans faute

Écrit par : Barbatruc | 01/09/2005

barbabelleletres c pour me donner des complexes que tu ecris des si beau texte ???? nez-en-moins c'est tres flateur , merci merci .
mon Papa etait journaliste politique et un des fondateur du journal le monde en 45 . il ecrivait divinement bien ... depuis j'ai toujours un peut honte mais skynetblogs me libere !! grace a vous tous .

Écrit par : zelda | 03/09/2005

bon alors, qwa la suite...
ma foi(e), tu bloglandes autant que moi.

Écrit par : T2 | 06/09/2005

La carpette sévit à Paris pour quelque temps, histoire de s'aérer la cervelle et de descendre quelques sauciflardet autres amuses-gueules.
Elle a promis de revenir, si si...

Écrit par : T2 | 14/09/2005

Les commentaires sont fermés.