04/10/2005

design et damnation

 

 

2 sept 2005

 

Salon ‘maison et objet ‘ Paris , 5000 exposants , temple de la décoration ,de la création ,et tout l’tralala.

 

L’occasion pour le monde de la jet’set creatiiive de mesurer sont talent ,et d’offrir aux ignorants comme moi ,le terrible sentiment de passer  pour une conne .

 

Les halls d’expositions abritent plusieurs catégories. plus ça s’intellectualise , plus les allées sont larges et spacieuses , a croire que l’égaux a besoin d’espace pour se déplacer

Quand aux sections commerciales, celles ou convergent les acheteurs venus de la planète voir même de la galaxie entière, elle se trouve dans un enchevêtrement concentré ou l’on se marche sur les pieds en 87 langues.

 

Entre commandes sandwich debout  au prix d’un repas chez ‘trois-gros le rois de la truffe du Perigore ‘ je décide de ne pas mourir idiote et de m’initier design  tendance (des jeuuunnes dizyyneuur ) award(és) par les vieux designers tout aussi tendance .

Entre explication hiper-conceptueleuux  et triphilosofouillage pour expliquer des froufrous rose cousu sur des charentaises , je decide de poursuivre ma quête du graal du ‘ home-today ‘.

Oui pcq’il faut mettre des mots anglais ça fait plus mieux

 

Je tombe dans l’univers feutré de l’inutile aseptise salissant ramasse poussière ,pas solide , intransportable , mega encombrant , uniquement destiné a 0,002 % de la population qui possède un loft ,en bord de mer de préférence , avec vue sur la tour Effel , dans un pays tropical , ou on s’habille en lin blanc qui ne froisse jamais , ou le gris est une couleur heureuse , et ou l’on a des cuisine en inox et bois précieux qui ne se salissent jamais anti marque de doigt , avec des spaghettis signées Starck qui cuisent dans des casseroles dessine par Ferrari .

 

Même les marchants de sacs a mains  se mettent a faire les meubles qui ressemblent a des sacs, mais ou vas on !?

 

Quand une ex mannequins, actrices sur le retour, chanteuses, qui comme par enchantement se découvrent des talents de disigneuuuse ,on atteint les frontières  la niaiserie et du parisianisme encensés par les magazines de deco  réputé sérieux …

 on en a mare du rose Barbie a toute les sauces vert pomme . pas moyen de voir d’assiette a dessert sans le sempiternel  gros-plan (sorry ,close-up) sur macaron a la franboise .

Des que l’été arrive , yalla !salade d’orange a l’ oignon dans ambiance marocaine .

savon d’Alep en tête de proue pour présenter linge de maison (terme qui d’ailleurs  ne passe jamais la porte de la maison ) :HEy chéri apporte moi un linge de maison et une bique d’Alep… grouille !

 

j’en passe et des meilleur ,avec les ‘coussin d’intention ‘ : bête coussins avec une petite poche pour écrire des minis désirs sur des minis papiers de riz bio ….a qui on se le demande ?

 

Du balai de chiot au lustre en cristal ,aux gamelles de chantier ,en passant par la cafetière  tout est prétexte a discours ou réflexion  pseudo culturo philosophique , doit on avoir un PHD en anthropologie pour comprendre tout se fourbi ?

 

non di djiou !

 



13:50 Écrit par carpet airways | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

Welcome to boboland Bienvenue sur la planète vide! C'est bô alors, faut qça tienne...
Y zapelle ça "le plus image" grave
Bienvenue chez boboland!
PS: on a rater le 4 heure saussison cette année et c'est rosette qui te le dit...

Écrit par : anwe | 04/10/2005

Il a la queue en tire-bouchon! Chère Zelda,
Tu ne savais pas que le "design-ultra-moderne-snob", c'est de l'Ikea, mais avec un digit de plus dans le prix.
.
Aussi: pourquoi ne trouve-t-on pas de truffes dans les restaurants du Koweit? Réfléchis: quels sont les animaux qui les déterrent sous les chênes truffiers, mordent dedans et qu'il faut obliger à en recracher les plus gros morceaux?
Amitiés.

Écrit par : Armand | 04/10/2005

Armand ta perspicacitee m'enchante ...toute foie il y a des truffe a Kuwait ! elle sont blanches et c pas bon ... devines qui les deterre !???

Écrit par : zelda | 04/10/2005

ha si tu savais la planete vide ! bien vus

Écrit par : zelda | 04/10/2005

Bourka. Chère Zelda,
Je vais te décevoir: je ne sais pas qui déterre les truffes! Pas des femmes en bourkas, j'espère quand même! Les chiens et les porcs ne sont pas "allal", reste les moutons...
Ca a le nez fin, un mouton? Faudrait demander à Cruella...
Quoi que, en faisant une petite découpe pour faire passer le nez, une femme en bourka...
Amitiés.

Écrit par : Armand | 04/10/2005

non, ma Zelda ne me dis pas que ce sont les chameaux qui déterrent les truffes!!!!!

Écrit par : fun | 05/10/2005

reponce et bien ce sont les bedoins ... considere comme les cochons du pays ,,,

Écrit par : zelda | 05/10/2005

Reconversion. Bien alors, si un Mollah leur donne une dispense d'interdiction d'alcool, ils seraient parfaits pour mettre au point les parfums de Dior...
Ca, ce serait une promotion: le chamelier à cinquante euros par mois devient un parfumeur à cinq mille!
Je vois d'ici le design du flacon en forme de chameau et le titre "Haleine suave".
Amitiés.

Écrit par : Armand | 05/10/2005

armand en parlant d'haleine , l'estomac vide mais avec souvenir des repas orgiaques de la nuit ,donnent a nos amis une odeur bucal qui rivalise les egouts de Paris en juillet .

Écrit par : zelda | 05/10/2005

Les commentaires sont fermés.