02/03/2006

bonne soiree

 

Dans les mures protégés d’une ambassade, la vie a comme un parfum d’Europe, un sanctuaire inviolable de notre façon de penser, de vivre de danser et de s’amuser.

C’est une réunion cosmopolite de citoyen du monde libre, ou les conversations sont d’insolites patchwork de vies quotidiennes agrémenter de coup d’état, de déplacement hasardeux  , de dictateur megalo , de coutumes bizarroïdes de tout ce qui fait qu’un expatrier diplomate ou non  ne s’immerge jamais vraiment tout a fait ,et s’accroche coûte que coûte a la vision idyllique de son pays .

Un pays dans lequel il est malheureusement bien incapable de s’adapter tant le relief de son exile donne a son existence  un caractère privilégie malgré  les privations de toutes natures.

Je rencontrais donc un couple charmant de diplomates d’Amérique du sud .

 Leur fille aussi sensuel que le tango, dévoilait gravé dans sa jeune peau dorée de splendide fleurs vertes qui couvraient ses omoplates.

 Stupéfiée par le spectacle de sa nudité ,( les pays arabes n’offrent pas tellement l’occasion d’entrevoir les corps ). elle se tortille pour me montrer ses autres tatouages même les plus intimes en pleine réception sous les yeux a penne embarrasse de ses parents . a mes cote un british ,l’oeil vif et bleu ne peut s’empêcher d’admirer la donzelle et son manège .

18 printemps et déjà veuve de deux flirt  mort au combat en Iraq et en Avganistan , chacun représentés par une étoile a chaque de ses poignes ,

Le plus torride  étant le nom de son chien, écrit en chinois , on se demande pourquoi vus que le clébar n’a rien a voir de près ou de loin avec l’empire du soleil. Et ça au début de la raie du cul ornementer d’un string, cela va de « soie »

Elle se confond d’émotion en m’expliquant que son chien c’est sa vie. Et moi , confondue d’enthousiasme je lui répond que ça doit être émotionnellement fort de porter sa vie sur son cul ad vitam æternam .

Quelques minutes plus tard je me trouve en présence d’un journaliste glob trotteur vêtu d’un t-shirt ( i LOVE rien .i’m parisien) parfait pour engager la conversation , plus économique qu’un costar Armani ,plus comique qu’un chemise de baroudeur avec des poches partout . le personnage est un flot d’anecdotes surréalistes , j’imagine que son ange gardien s’appel Rambo . son sens de l’humour est intacte en tous cas en surface . il travail avec une ravissante espagnole qui s’ennuie et veux rentrer a l’hôtel . mais comment attirer les feux de la rampe sans passer pour une enmerdeuse , et bien tout simplement en montrant son cul tatoue en chinois  du non de son ex! (dont j’ai appris qu’il lui mettait copieusement sur la gueule ) . la verticalité du graphisme obligeait la jeune fille a nous montrer son intimité encore plus profondément .

La femme as t’elle si peut de retenue pour ainsi exposer son derrière a tous le vents tous le yeux et toutes les convoitises ? loin d’être puritaine ce n’est tout de même pas très gratifiant pour la gente féminine

15:06 Écrit par carpet airways | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

Commentaires

aahhh carpeteke tu peux pas savoir comme j'aime te lire par moment...tu me fais penser à moi quand je suis en forme...
"porter sa vie sur son cul..." trop ! tout simplement trop. tu serais pas chroniqueuse dès fois? si pas...t'as raté ta vocation !
bonne nuit et...à tout bientôt
biz

Écrit par : jojo | 02/03/2006

jojo tu me flate ,,, j'ai le cou qui gonfle ...et j'aime beaucoup ca ! merci chouke , ... c quoi ton site ??

Écrit par : zelda | 02/03/2006

tout a toué moi je reve de voire mon prenom tatoué sur ta chute de reins (j'ai pas dit rut de chien, ca je vais le garder pour E-piqure...), je crois qu'apres ca j'aurai accompli enfin quelque chose de valable et laissé un semblant de trace de mon passage sur cette terre.
Remarque, j'ai deja eu mon prenom grave par une femme , mais il etait suivit de "salop" et c'etait au tournevis sur le capot de ma voiture. Mon optimisme delirant me pousse a voir ca comme une premiere etape encourageante.

Si jamais tu passes le cap, je suis pret a venir passer de la pommade cicatrisante sur la zone de tatouage jusqu'a apaisement complet

Écrit par : Barbatruc | 03/03/2006

D'où l'expression "avoir la tête dans le cul".
magnifiquement torché, d'ailleurs (je parle du texte). ;-)

Écrit par : Fun | 03/03/2006

la je me sens honoree pcq'en matiere d'ecriture je ne ferais jamais aussi bien que toi . merci merci fun ca me motive ,

Écrit par : fun | 04/03/2006

faute le message precedent est de moi destine a fun .... j'ai encore cafouillee !

Écrit par : zelda | 04/03/2006

barba tu es deja tatoue dans mon coeur et dans celui de becoup d'autre donzelle si je'n'mabuzzze .... ca ne te suffi pas ?

Écrit par : zelda | 04/03/2006

T'as tout, hé ? Bon, je sors ;))
Dire que dans le temps on ne sortait que les bijoux de famille dans ces réceptions ;))

Écrit par : Ubu | 04/03/2006

Est ce qu'elle avait un os de mérou dans la lèvre supérieure?

Écrit par : Epiqure | 04/03/2006

Mais... c'est quoi cette histoire de cul ?
Amitiés.

Écrit par : rhadamanthe | 08/03/2006

bon,là tu nous tourne(le)dos

Écrit par : Epiqure | 08/03/2006

ben alors? encore un pb de data?

Écrit par : fun | 09/03/2006

en panne de temps mais pense a vous ,,, ca vien .. ca vien .

Écrit par : zelda | 09/03/2006

Les commentaires sont fermés.