19/09/2006

stranger on a train

  

 

 

Prendre en milieu de semaine, en septembre, un petit train régional, c'est prendre le risque de changer sa vie irremediablement ,de descendre du petit wagon avec la sensation que vous ne serrez plus jamais la même . Le train du non retour. Je venais de pénétrer dans une dimension jusqu'alors inconnue, celle de la sagesse .

C'est une secte silencieuse ,la secte de vermeilleux ,qui ne voyage qu'en première, c'est-à-dire qui s'agglutine dans une moitié de wagon dont le luxe est d'avoir de la moquette vintage au lieu de linoléum ( revêtement romain comme son nom l'indique )  comme ça ils n'ont pas l'impression de voyager dans leurs cuisines . je suis de toute évidence la seule a avoir payée plein pot ici .

19 wagons pour 30 voyageurs dont 27 dans ma demie voiture. La SNCF est une entreprise caritative comme tous le monde sais.

Ha plus que 26 , une resquilleuse de 75 ans vient de se faire lamentablement éjecter elle et son tricot ,par l'impitoyable contrôleur, elle passera 5 h de solitude atroce ailleurs . Les membres de la secte outrés, la trucident du regard, ce regard accusateur qui vous donne froid dans le dos et qui n'est pas sens souvenir …

Le livre de prière de cette secte est une savante cabale ultra codée qui s'appelle de grand livre du mot croisé sacré. Il faut obligatoirement revêtir 'l'habit', une chemise a carreaux pour les hommes et un cardigan pour les femmes pour être autorisé a pratiquer le mots-croisage méditatif.

Les membres sont autorisés au mariage, mais ne sont pas autorisé a se parler. il est interdit de communiquer sous quelques formes que ce soit sauf dans un langage utile et sans équivoque tel que  " passe moi le sel!" ou :"ou t'as mis les clef du garage!"

C'est une secte matriarcale. Ou la femme est la détentrice du livre sacré, des clefs du temple et occasionnellement du garage, du téléphone portable, des billets de trains, elle porte aussi les valises , lave les chaussettes et les chemises a carreaux , elle a aussi le droit de vie ou de mort sur son compagnon quand celui-ci accumule trop d'habits , elle l'élimine et ne le remplace quasi jamais .

 Les vermeilleuses sont de merveilleuses organisatrices . 

elles ne s'arrêtent jamais et parcourent la France a contre sens quand les tgvistes se pc-portabilisent a grande vitesse , elles tricotent tranquillement de gare en gare ,le broshing rose et mauve indestructible , elles talquent leurs dessous de bras et se parfument au st Michel dans les toilettes ,pcq 8 h de voyage pour faire 145 km sans wagon restaurant ça demande un entraînement marathonien ,et un équipement de survie dont seule elles ont le secret . Ces femmes la ne meurent jamais ni de faim ni de soif, elles ont des potions magiques bretonnes concoctées par un druide de l'abeie du grand géant vert  une  liqueur de jouvence  qu'elles se sirotent volontié sur un sucre puis sur toute la boite  ,paret que c'est bon pour les vergetures de la cheville et que ça fait une belle jambe .

Je décide de quitter ce petit monde mesquin de sirop de menthes religieuses , pour  regarder les montagnes majestueuses et le lac noir profond .les chemins de fer français se sont payer les meilleures vues ,pour faire plaisir aux chemineaux délicats .

C'est bien la, la véritable cure de jouvence …regarder passer les paysages, et regarder passer les trains,

quand je serrai  vielle je serrai  vache , c'est décidé .  

 

  

 

 

 

13:03 Écrit par carpet airways dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : tapis volant, quand je serrai grande |  Facebook |